Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Maurs la Jolie

Petite commune du Cantal surnommée la Nice du Cantal

Articles avec #eglise catégorie

Carême : Chemin de croix

Publié le 19 Février 2021 par Maurs la Jolie dans Eglise, Animations, Cantal-Auvergne

✝️ Bon Carême à tous 🙏
Tous les vendredis de carême, la paroisse Notre Dame en Châtaigneraie vous propose un chemin de croix : 6 dates à noter 📌 Premier RDV ce vendredi à Quézac 💜

Le carême est la période de 40 jours qui précède le jour de Pâques, événement central du christianisme. Il commencera en 2021, le 17 février et s’achèvera le 4 avril, jour de Pâques. Il rappelle les 40 jours que Jésus a passés au désert. C'est un temps de jeûne et de conversion.

Lire la suite

Messe de dimanche à Maurs

Publié le 5 Décembre 2020 par Maurs la Jolie dans Eglise

Messe de dimanche à Maurs

La messe sera célébrée à 10h et à 11h ce dimanche 6 décembre 2020 à l'Abbatiale Saint-Césaire de Maurs.

Lire la suite

Césaire BORIE, sauveur de St Césaire

Publié le 30 Août 2020 par Maurs la Jolie dans Hier et aujourd'hui, Eglise, Contes & Légendes

Durant les troubles révolutionnaires, la statue et les reliques de St Césaire furent préservées de la profanation et de la destruction, par la piété et le dévouement d'un forgeron de Maurs, nommé Césaire BORIE, beau-père de Mme BORIE, de qui je tiens les détails (Firmin SUC dans son livre "Vie populaire de St-Césaire" édité en 1891) qui vont suivre. 
Il était de tradition dans cette famille que le fils aîné portait le nom de Césaire. Celui-ci demeurait dans la maison achetée récemment, par les sœurs du Saint-Enfant-Jésus et faisant actuellement partie de leur établissement.
BORIE, ont dit des témoins oculaires, faisait le républicain, mais il ne l'était pas. Quant les Jacobains de l'endroit allèrent à l'église paroissiale pour la dépouiller des objets qui avaient quelque valeur, Césaire s'y rendit avec eux. Déjà on avait brisé plusieurs statues, partagé en deux la figure de Saint-Antoine. Le malheureux qui avait commis cet acte sacrilège, mourut plus tard, la figure rongés de moitié par un chancre affreux. Le buste de Saint-Césaire était sur le point d'être profané à son tour, lorsque BORIE s'avança en disant : "Celui-ci est mon patron; je l'emporte !"
Il l'emporta en effet et l'enfouit dans une fosse creusée dans le sol même de la maison. D'autres prétendent qu'il le cacha d'abord sous une dalle de l'église, derrière la grande porte d'entrée, du côté gauche, mais craignant sans doute qu'il n'y fût pas en sûreté, il l'emporta chez lui.
Plus tard Césaire fut soupçonné de faux Républicanisme, il fut même menacé; mais il refusa toujours de dévoiler la cachette où il avait déposé son pieux trésor. Une fois le culte catholique rétabli à Maurs, c'est-à-dire après le 15 septembre 1803, jour ou M. JALENQUES fut mis en possession de la cure, Césaire BORIE remis au jour la précieuse relique et la rendit à l'église du monastère, devenue l'église paroissiale (en 1790). Ce brave chrétien mourut le 11 juillet 1826, âgé de 66 ans et fut enterré à côté de la croix du cimetière.
Sous M.PICOU, curé de Maurs de 1830 à 1849, le corps de BORIE fut, dit-on, retrouvé intact par CASTILLAC, le vieux fossoyeur, mais Mr le curé, craignant sans doute que le peuple ne canonisât trop facilement Césaire, défendit au fossoyeur d'en rien dire. Si le fait est exact, il n'aurait rien de surprenant. Saint-Césaire aurait bien pu préserver de la corruption de la tombe celui qui, au péril de ses jours, avait préservé ses reliques de la destruction en les cachant dans la terre.
Quoi il en soit de ce détail, le sauveur du buste à tant de point de vue, avait la confiance et l'estime de tout le monde, en particulier de MM.de PEYRONENQ, de SAIGNES et de BOUTARIC de Laborie, qui le visitaient quelquefois. Le jour même de sa mort, ayant reçu, comme à l'ordinaire de SAIGNES, et de BOUTARIC, il leur dit : "A minuit, je serai plus de ce monde". Effectivement ayant réuni ses enfants autour de son lit, il leur fit ses dernières recommandations, et à minuit sonnant il expirait.

Source : "Vie populaire de St-Césaire" de Firmin SUC et édité en 1891

Lire la suite

Bonne fête à Césaire, notre Saint local

Publié le 26 Août 2020 par Maurs la Jolie dans Eglise, Histoire, Hier et aujourd'hui

Saint-Césaire d'Arles, évêque d'Arles, Père de l'Église (✝ 542)

Il est originaire de la Bourgogne. Moine de Lérins, il tomba malade en raison de ses austérités. Son abbé l’envoya se faire soigner à Arles et c’est là qu’il se lia d’amitié avec l’évêque auquel il succéda en 503. Il connut trois invasions de barbares : les Wisigoths qui furent chassés en 507 par les Ostrogoths, à leur tour chassés en 536 par les Francs, qui, eux, ne partirent jamais. Face à eux, encore païens, il se fit l’avocat de la population gallo-romaine. Il présida d’importants conciles provinciaux et fonda le premier monastère de femmes en pays gaulois, rédigeant des Règles qui sont une synthèse des traditions égyptiennes et augustiniennes. Il fut un très grand évêque, un de ceux qui, au début d’une époque de barbarie, donnèrent à l’Eglise des Gaules une doctrine, une prédication, une discipline et une culture. Nous avons encore de lui deux cent cinquante sermons.

"Recoudre ce qui est décousu, raccommoder ce qui est déchiré, laver ce qui est sale, remplacer ce qui est détruit et fêter ce qui va bien."
(Saint Césaire)

"Nous qui sommes en ce siècle des voyageurs et des étrangers, nous devons nous rappeler continuellement que nous ne sommes pas encore arrivés chez nous."
(Saint Césaire)

Fonctions
Archevêque
Évêque catholique
Biographie
Naissance Vers 470 à Chalon-sur-Saône
Décès le 27 août 542 à Arles
Activités    
Prêtre catholique, évêque, écrivain
Autres informations
Religion Église catholique
Étape de canonisation Saint
Fête 27 août (le 26 sur certain site)
Dictons
A la Saint-Césaire, La dernière forte chaleur en l'air. ,

L'une des foires de la St-Césaire, (27 août) a même une certaine célébrité dans le voisinage. C'est à la fois un jour de fête pour la ville et pour son église, qui conserve les reliques de Saint Césaire, archevêque d'Arles. Ces reliques sont l'objet principal de la vénération des fidèles; le saint archevêque n'est cependant pas le patron de la paroisse; mais il est depuis longtemps en possession de la préférence du culte populaire. Le fait seul de la présence des reliques d'un aussi grand saint suffit parfaitement à expliquer son culte. L'archevêque d'Arles, qui vivait au VIe siècle, était illustre à la fois par sa piété et par sa doctrine; il a laissé nombre de sermons qu'il avait composés, non seulement pour instruire son peuple, mais qu'il envoyait à ses confrères de France, d'Italie et d'Espagne. Il présida les conciles d'Agde, de Carpentras, de Vaison et le 11me d'Orange. Un peu de merveilleux s'est mêlé dans les récits populaires à l'égard du Saint; la légende prétend que Maurs est le chef-lieu des faveurs de Saint-Césaire; que plusieurs saints vénérés dans les paroisses voisines ont en vain essayé de le remplacer. Saint Constant, notamment, aurait plusieurs fois tenté d'envahir le domaine de son supérieur; mais celui ci lui aurait fait sentir sa puissance. Une croix, dite de St-Césaire, posée à peu de distance de la ville, sur l'ancien chemin de St-Constant, désignerait, suivant la tradition, le lieu des rencontres des deux saints. Une naïveté crédule ajouterait même que les bustes des saints, que l'on honore dans chacune des deux paroisses, auraient été trouvés en cet endroit et rapportés en grande pompe à leur église.

Les légendes, en général, ne se piquent point d'une haute gravité; nous avons cru devoir donner celle-ci, malgré son apparence futile, parce qu'elle ajoute un motif à la préférence en l'honneur de Saint-Césaire, mis, pour ainsi dire, avant le patron du lieu.

------------------------------------------------------

Lire la suite

Monument aux morts cantonal de Maurs

Publié le 21 Août 2020 par Maurs la Jolie dans Histoire, Hier et aujourd'hui, Eglise

Il y à 98 ans, Mr le maire de Maurs, Antonin FEL invitait la population Maursoise et les représentants des différentes communes du Canton à inaugurer le nouveau monument aux morts cantonal en ce 5 novembre 1922.

Cliquez sur l'image pour la découvrir dans son entierCliquez sur l'image pour la découvrir dans son entier

Cliquez sur l'image pour la découvrir dans son entier

Lire la suite

15eme semaine mariale à Quézac

Publié le 10 Août 2020 par Maurs la Jolie dans Eglise, Cantal-Auvergne

La semaine mariale a commencé hier et nous conduira jusqu’à la fête de l’Assomption 👇
🎶 A Quézac sans crainte, venez pèlerins 🙏

15eme semaine mariale à Quézac
Lire la suite

Afficher plus d'articles