Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Maurs la Jolie

Petite commune du Cantal surnommée la Nice du Cantal

Plan du tour de ville de Maurs de 1820

Publié le 26 Septembre 2019 par Maurs la Jolie in Hier et aujourd'hui

"Plan visuel présenté le 4 mai 1820 à Monsieur le préfet du Cantal pour l'intelligence des observations que lui a adressé le même jour le maire de Maurs".... Dressé par Mr Jean-Baptiste JALENQUES, Maire de Maurs.

En fait on propose à Mr le Préfet un plan avec des suggestions de futur emplacement d'une halle (M; D; E; K)

Cliquez sur le lien ci-dessous pour pouvoir zommer et lire les lieux d'habitations des différents notables de la ville...

Personnes cités :
Miquel, Taule, Malroux (des Aurières), Vaurs, Marchal, Palis, Jalenques (maire de Maurs), Bournarel, Chaule, Peyronenq de, Delfau, Gourdon, Sabatier (chirurgien), Rouzière (aubergiste), Lacaze, Falvelly, Auriac, Pontié, Monloubou, Roquetanière, Charlet, Devez (Veuve), Salesse, Laroche, Chanau, Marcenac, Delort, Bories, Common

 

Sur ce croquis on aperçoit l'emplacement de l'ancienne église paroissiale entouré de rouge (nominé ancienne église formant 6 maisons) "Si au XVIIIè siècle l'emplacement de cette église n'avai pas changé depuis l'origine, il était situé Rue de la Cité - chargée d'histoire ! - à peu près en face de la sacristie actuelle de notre église, à l'endroit occupé par les immeubles appartenant à Mr et Mme LABRUNIE et à Mr et Mme BOUZOU (voir cadastre, source de Mr Roger JALENQUES)".

"Cette église était placée sous le vocable de Saint-Sulpice, Évèque de bourges. Le diocèse de Clermont - dont faisait alors partie la paroisse de Maurs - dépendait de l’Archevêché de Bourges.

En jaune, l'église du monastère, notre actuelle abbaye Saint-Césaire.

 

 

En 1672, il y avait deux cloches dans son clocher.
En 1692 il existait une chapelle sous le vocable de St Michel.
Le 24 février 1728, François de Naucaze est patron collecteur d'une chapellenie dite de Sainte-Radegonde desserviable dans l'église St Sulpice.
- Un banc était réservé aux Consuls de Maurs dans cette église.
L'église paroissiale fut transféré en l'église conventuelle le 1er août 1790. Puis désaffectée, elle servit pendant la Révolution de magasin à fourrages, d'atelier pour le salpêtre, de prison, en particulier pour les prêtres qui, amenés du Buis d'Aurillac, étaient acheminés vers Bordeaux et la Guyane.
Le 26 juin1795, le Conseil de la Commune avait décidé de la réparer.
Finalement elle fut vendue.

Roger JALENQUES "Maurs au fil des siècles"

Voyez aussi sur la place du foirail, la caserne, (en bleu) emplacement de la gendarmerie dans les années 1940.

En face de la caserne il y à l'auberge de ROUZIERES l'actuel Plaisance.

Si cet article vous à plu, n'hésitez pas à partager et vous pouvez aussi me retrouver sur la page Facebook de 🆕 Maou la Poulido

Commenter cet article