Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Maurs la Jolie

Petite commune du Cantal surnommée la Nice du Cantal

[Personnalité] BABOLENE Oscar, regards sur le passé...

Publié le 3 Février 2017 par Maurs la Jolie in Histoire, Personnalités

Maire de Maurs de 1882-1893Maurs, cité Républicaine d'avant-garde !


Nous sommes à l'aube de la IIIè République. Un homme va mettre en oeuvre toute la force de ses convictions républicaines pour faire de notre cité une démocratie...
Cet homme, c'est : BABOLENE OSCAR
Né à Maurs en 1848, il est le fils d'un modeste cloutier qui fut lui-même conseiller municipal de la ville pendant de nombreuses années. Très écouté, il tient un place marquée au sein de l'assemblée municipale.
Parti très jeune de Maurs pour se perfectionner dans son métier, Oscar Babolène accomplit son Tour de France. Il est : "Coeur fidèle, l'Auvergnat"
Après de pénibles journées de travail, il consacre ses loisirs à l'étude et à l'affirmation de ses idées. Il fréquente les cours d'adultes dans les différentes villes ou il séjourne...
1869-70. L'Empire faiblissant est attaqué de toutes parts. L'autorité est affaiblie, le mécontentement se développe. En provence, les incidents et les grèves se multiplient...
En mai 1870, Napoléon III lance un dernier plébicite pour faire ratifier un "serratus consulte" visant à réduire encore le régime parlementaire.
Oscar Babolène dit NON au plébicite dont les résultats se traduisent ainsi :
1.560.000 "Non"
1.894.000 "Abstentions"
7.336.000 "Oui"
Appelé sous les drapeaux, il fait son devoir, participe aux combats de St Privat et de Gravelotte. Il fait partie de l'armée de Metz et supporte courageusement les épreuves du siège. Il est fait prisonnier et subit une dure captivité à Stettin (Szczecin, Pologne).
Après la guerre, cet ancien compagnon du Tour de France quitte l'armée pour venir "prêter aide et secours à son vieux père". Il exerce à Maurs son métier de cloutier. Il se révèle un ouvrier actif et intelligent et donne à l'industrie de la clouterie son dernier essor...
Mais dans notre pays, à la guerre succèdent les dissensions politiques. La République est partout vivement attaquée. Mr Babolène est alors " au premier rang de ceux qui luttent pour l'application raisonnée progressive mais inflexible des principes républicains" (M.Meyniel, Conseiller de préfecture).
En 1877 après la mort de son père, Oscar Babolène est élu au Conseil Municipal de notre ville. Il devient 1er adjoint en 1882 puis maire en 1885. Il est réélu en 1888 à la tête d'une liste ainsi composée :
Election du 6 mai 1888
-------------
Candidats Républicains

  • Babolène Oscar, Maire
  • Marcenac fils, 1er adjoint
  • Maurs Jules, 2è adjoint
  • Belmaure Ferdinand, C.S.
  • Belguiral, ""
  • Cantarel, ""
  • Dommergue Jean, ""
  • Delmas Antoine, Rentier
  • Espeysse Louis, C.S.
  • Laborie de Donnadieu
  • Laborie L., limonadier, C.S.
  • Lhorte Hippolyte, ""
  • Pons Antoine, ""
  • Duré, ""
  • Rebeyrol, ""
  • Ratier des Aurières, ""
  • Roux de la Junie, propriétaire
  • Serres cadet, C.S.
  • Sol, négociant à Maurs
  • Teulières de Boisset, C.S.
  • Vanel

Homme de caractère loyal, aux convictions solides, respectueux de la liberté des autres, il obtient très vite l'estime de ses concitoyens et devient le maire que l'on qualifie bientôt d'irremplaçable..." Il avait la grande qualité de savoir écouter et de ne jamais rebuter personne".
Jusqu'à sa mort, il est de défenseur de la Justice et de la Liberté, toujours dévoué à la cause des humbles. Intelligent et intègre il est "le républicains ferme et dévoué ne connaissant qu'un principe : la liberté, qu'un devoir : le dévouement à sa cause".(Gaffard).
Bon administrateur, bon gestionnaire, il poursuit sa vie de luttes et de sacrifices forçant le respect et imposant l'admiration.
Oscar Babolène anime la vie politique à Maurs, organise des conférences, informe ses administrés. Il prend parti sur tous les grands problèmes de l'époque : l'enseignement, les réformes sociales...
Mieux que quiconque, il sait la nécessité de l'instruction du peuple -- outil indispensable pour formuler la juste revendication des réformes sociales --.
Les lois scolaires de 1881-82 viennent d'être votées. Elles rendent l'enseignement public obligatoire et laïc... Mais, ces lois, il faut les faire appliquer et les difficultés sont grandes tant sont puissantes les forces cléricales ! Maurs, dit-on, est dans le département le chef-lieu de canton où la lutte contre l'école laïque est la plus acharnée... Oscar Babolène se fait avec opiniâtreté le défenseur de cette école !
Il fut le 1er maire du Cantal à prendre l'initiative de la laïcisation et à assurer l'exécution des récentes lois scolaires.
Pendant la durée de son mandat, le groupe scolaire est terminée, la ville assainie et embellie -- Il fait border de pierres de taille les trottoirs du tour de ville, planter les marronniers -- Le cimetière est agrandie.
Grâce à son républicanisme et à celui de ses amis, Maurs est devenue "La Cité Républicaine d'avant-garde" dans notre département, dit M.Chèze, vénérable de la loge maçonnique d'Aurillac dans le discours qu'il prononce sur la tombe d'Oscar Babolène.

Trop vite, en effet, survient la mort prématurée et brutale de cet homme d'élite. En 1893, il prend mal en se rendant le premier sur les lieux d'un sinistre pour organiser les secours et évite une catastrophe (un incendie s'était déclaré à la caserne de gendarmerie de notre ville).
Au mois de juillet 1893, il meurt. Une foule nombreuse -- environ 2.000 personnes -- assiste à ses obsèques pour venir rendre un dernier hommage au citoyen intègre, au rationaliste convaincu, au maire estimé.
Source de ce document, le bulletin municipal de Maurs de 1978 et écrit par V.G.

Arbre Généalogique BABOLENE Oscar

Arbre Généalogique BABOLENE Oscar

Commenter cet article