Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Maurs la Jolie

Petite commune du Cantal surnommée la Nice du Cantal

L'autre guerre des étoiles, la menace réelle

Publié le 29 Février 2016 par Maurs la Jolie in Lectures

La menace réelle
Par François VERMANDE, co-auteur de « L’autre guerre des étoiles » mardi 1er mars 2016
I Etat des lieux
En 2015, compte-tenu du niveau scientifique et technologique des connaissances dans le domaine de l’espace, la communauté scientifique dénombre environ 580 000 astéroïdes.
Ces 580 000 petits corps du système solaire sont composés de roches, de métaux ou de glace, de forme irrégulière, de dimensions variant de quelques dizaines de mètres à plusieurs centaines de km de diamètre, de densité et de vitesse très différentes. Ils se situent entre Mars et Jupiter.
En ce début de siècle, 10 000 « géocroiseurs », astéroïdes croisant en orbite de la terre, ont été recensés. 500 présentent un risque de collision avec la Terre.

L'autre guerre des étoiles, la menace réelle
  • Histoire récente…

N’allons pas chercher l’extinction des dinosaures, il y a 65 millions d’années par un astéroïde ( ?!) ; n’allons pas comparer avec l’explosion de volcans – quant aux dégâts humains, comme le volcan Santorin, il y a 3 630 ans – Regardons l’histoire récente :
► 1801 : 1er astéroïde découvert, diamètre de 1 000km ; il s’appelle Cérès
► Entre 2 000 et 2 013, 26 géocroiseurs ont explosé dans l’atmosphère terrestre, libérant une énergie, chacun, analogue à la bombe d’Hiroshima.
► 2005 : YU55, 400m de diamètre passe à 320 000km (rappel : la lune est à 380 000km de nous !).Il aurait provoqué une déflagration de 16 000méga-tonnes TNT.
► 2013, 15 février, à Tcheliabinsk (Oural) : l’astéroïde fait 17 m de diamètre, 10 000 tonnes, se désintègre à 20km d’altitude, 30 fois Hiroshima. Conséquences : 1 000 blessés !
► 2015, 31 octobre : l’astéroïde d’Halloween, TB 145, 470m de diamètre passe à 500 000 km de la Terre.
■ Pour l’avenir :
Années après années, les scientifiques nous rapprochent de la catastrophe annoncée.
Pour l’éviter …. décrivons-la ! Des décisions doivent être prises pour faire face à la période à haut risque 2025/2030
Astéroïdes à suivre : 1997 XF 11 ; 1999 AN 10 ; 2004 MN 4 ; 2012 DA 14, qui vient de passer sous l’orbite géo-stationnaire.
II Moyens de détection, de suivi, de surveillance, d’alertes
Objectifs : il est urgent et indispensable de mieux détecter l’ensemble des astéroïdes de plus de 45m de diamètre, de repérer les trajectoires et les suivre dans le temps et l’espace, d’évaluer le danger, de protéger les populations et de créer les conditions pour défléchir l’astéroïde.
► projet « Atlas », par l’Agence spatiale américaine « Asteroïd terrestrial impact alert system », sur budgets publics.
► déploiement d’un télescope spatial directif sur Astéroïde que l’on enverrait en orbite autour du Soleil, par la fondation privée B612.
► programme « Space launch system », S.L.S. relancé début 2012, lanceur spatial lourd américain
► projet « Spaceguard » de la NASA, qui propose de monter une veille mondiale et de suivre tous les objets dont les orbites sembleraient menaçantes. La NASA, d’ailleurs, prévoit lors des prochaines missions spatiales de propulser le futur explorateur d’astéroïdes : « HEDGEHOG » (« hérisson »).
► mission « Osiris-rex », prévue par la NASA en septembre 2016 pour ramener des échantillons d’astéroïdes en 2023.
► Enfin, mise en œuvre du programme « Lune 2020 ».
III Techniques et armements pour défléchir un astéroïde
► modifier la trajectoire du géo-croiseur en le faisant percuter par un objet lancé à très grande vitesse : un test sera fait sur l’astéroïde « DIDYMOON », 170m de diamètre passant à 11 millions de km en 2022.
► faire exploser une puissante charge nucléaire à proximité de la surface de l’astéroïde, en fonction de la nature du sol du géo-croiseur.
► remorquer le géo-croiseur hors de sa route par remorquage gravitationnel.
► bombarder le géo-croiseur par des rayons –laser pour transformer son état …. Appliquer, à la modification des trajectoires des planétoïdes menaçant la Terre, le principe du « moteur-fusée à explosion » lancé dans les années 1957 et adapté au principe 3F : « fission, fusion, fission » des bombes atomiques thermo-nucléaires.
►…. Repeindre en blanc ou noir l’astéroïdes ☺… construire un voile solaire
IV Plan stratégique mondial, sous l’égide d’un organisme dépendant de l’ONU, pour faire face à la menace d’un impact par Astéroïde.


Conforter la coopération spatiale mondiale : rendre cohérentes les 14 grandes agences spatiales, augmenter l’efficacité du comité des utilisations pacifiques de l’espace extra-atmosphérique (COPUOS) dépendant de l’ONU, étendre les dispositions du traité sur les explosions nucléaires à des fins pacifiques de mai 1976 (PNET), convaincre les pays partenaires d’augmenter les budgets nationaux de leur agence spatiale en privilégiant les contrats publics pour créer des emplois (intérêt général et plus, planétaire pour la survie de l’humanité) en développant l’innovation, la recherche, la technologie. Quant à l’Europe, il y a nécessité et urgence à affirmer une nouvelle fois sa volonté aérospatiale. Les formidables succès du groupe « Airbus industrie » devraient convaincre les dirigeants de densifier les efforts spatiaux dans les actions de participation à cette démarche : elle doit faire partie de cette nouvelle révolution industrielle après la voiture, l’avion, la navette spatiale ….
Ainsi, les peuples et leurs gouvernants ne peuvent compter sur la chance pure ... il faut anticiper le Destin … au lieu d’amplifier les guerres !

Commenter cet article